BURN-OUT : personne n’est à l’abri !

STRESSED BUSINESS WOMAN by Qwasyx

Burn-out : phénomène de mode ou triste réalité ?

Fatigue immense, surmenage, épuisement, burn-in (l’individu nie son état), crise de burn-out (l’individu s’écroule), burn-out complet, … Les termes sont nombreux pour évoquer le mal-être vécu par de plus en plus de personnes.

Tout stress chronique va à long terme mener à un état d’épuisement général, où les batteries seront complètement  plates : c’est le burn-out.

Initialement reconnu dans le domaine professionnel, cet état d’épuisement total peut également impacter la sphère privée : l’enfant épuisé par une situation familiale difficile, l’étudiant handicapé par son manque de confiance en lui, l’homme d’affaire qui vit à 200 à l’heure, les jeunes parents vidés par les réveils à répétition, etc. Il peut toucher toutes les couches de la sociétés.

Limitez-vous, osez dire non et vous arrêter a temps

Dans notre société occidentale, le culte de la perfection est omni-présent. Idéalement, il faudrait être beau, grand, fort, intelligent, mais également savoir tout gérer, être au top à tout moment de la journée, sans jamais se monter fatigué.

En pratique, notre corps et notre esprit ont besoin de temps de repos et d’inactivité. Si l’individu ne prend plus le temps de souffler, de temps pour lui, n’arrive pas à faire la part des choses entre vie privée et professionnelle, les premiers symptômes d’alerte peuvent arriver….on a trop tiré sur la corde !

Voici les signaux d’alerte :

  • Insomnie, sommeil perturbé, fringales ou manque d’appétit, inconfort digestif (lié au stress), irritabilité, manque d’énergie, apathie.
  • Troubles de la concentration, pertes de mémoire, bouffées d’angoisse, phobies, isolement social, frustration, ne plus éprouver de plaisir, larmes et colère.
  • Auto-dépréciation : culpabilité, abattement général, maux de dos, palpitations, angoisse, idées noires et dépression.

Les traitements ?

Les personnes souffrant de burn-out devraient être épaulées par leurs proches. Le médecin pourra analyser la situation, aiguiller vers un psychologue, donner du temps de repos pour laisser à l’organisme l’occasion de récupérer. Si nécessaire, il jugera opportun de prescrire antidépresseurs, anxiolytiques ou vitamines.

Le sport, le yoga, les massages relaxants amèneront le corps à lâcher prise.

Nos conseils au naturel :

  • Magnésium, votre allié anti-stress au quotidien.
  • Passiflore, mélisse et huile essentielle d’oranger contre l’insomnie.
  • Fleurs de Bach, en spray ou gouttes,  en SOS.
  • Safran ou curcuma contre la déprime.
  • Alimentation énergétique : fuire les sucre et les excitants (café, boissons énergisantes), privilégier fruits frais, légumes, fruits secs (noix, amandes, noix de cajou, etc.), poissons gras (oméga 3 antidépresseurs).
Fermer la carte